L'A.N.A.I. L'INDOCHINE LE TEMPS DES MISSIONS ET DE LA CONQUETE LE TEMPS DE LA PAIX L'OEUVRE DE LA FRANCE L'ARMÉE DU SUD-VIETNAM EN GUERRE LE TEMPS DE LA GUERRE PORTRAITS D'INDOCHINE LIEUX DE MEMOIRE INDO ACTUALITÉS CONTACT
ANAI
L'A.N.A.I.
ANAI version imprimable
Recherche
ANAI
ANAI
Accueil du site
ANAI Historique
ANAI L'œuvre de l'A.N.A.I.
ANAI Les bulletins
 

>Historique

 

Historique de l'A.N.A.I.


L'ANAI était issue de la fusion en 1964 de deux associations de 1947 : l'Association métropolitaine des anciens combattants et victimes de guerre d'Indochine et l'Association de prévoyance des Français d'Indochine. L'appellation d' "Anciens d'Indochine" remonte à cette période. Depuis lors, les militaires français et indochinois se sont également insérés dans le monde des "Anciens Combattants" qui mène une action importante dans le domaine de la mémoire.

Le Souvenir Indochinois

L'ANAI était depuis 1981 l'héritière de l'association du Souvenir Indochinois .
Cette association avait été fondée en 1917 par des mandarins et des hauts fonctionnaires ayant servi en Indochine, émus par l'importante contribution des Indochinois à la Grande Guerre : cent mille d'entre eux étaient venus en Europe combattre ou travailler pour la défense de la France.


Tirailleurs tonkinois à la revue du 14 juillet 1913

Elle avait une double mission : regrouper les sépultures et édifier des monuments à la mémoire de cette contribution.
L'ensevelissement des morts au combat étant assuré par l'autorité militaire, le Souvenir Indochinois s'est occupé des morts d'accident ou de maladie. Trois mille tombes ont ainsi été regroupées dans plusieurs cimetières. Des monuments ont été élevés dans six d'entre eux : ce sont les monuments du Souvenir Indochinois , le plus important étant le temple du jardin tropical de Vincennes, restauré par l'ANAI.
En 1939 -1940 trente mille soldats et ouvriers sont venus à nouveau en France.
C'est aussi dans l'esprit du Souvenir Indochinois que l'ANAI a activement contribué au rapatriement des morts d'Indochine et à leur regroupement dans la nécropole de Fréjus inaugurée en 1993.

Le Comité national d'entraide (CNE)

Réfugiés de la mer

A partir d'avril 1975, le raz-de-marée communiste sur les trois Etats de l'ancienne Indochine a entraîné l'exode de plusieurs millions de fugitifs. Des Cambodgiens rescapés des Khmers rouges passèrent en Thaïlande, ainsi que des Laotiens persécutés, notamment des Hmongs. Des Vietnamiens se lancèrent en mer dans des embarcations de fortune surchargées, à la merci des pirates : ce furent les « boat people ».

C'est pour faire face à cette situation dramatique que le Comité National d'Entraide franco-viêtnamien, franco-cambodgien, franco-laotien fut créé dans l'urgence dès 1975 à l'initiative de l'ANAI, qui joua un rôle très actif dans son animation et en assura enfin la présidence.
Furent ainsi accueillis en France et en Guyane plus de 200 000 réfugiés de l'Asie du Sud-Est.

Après la dissolution du CNE en 1992, l'ANAI a poursuivi son action notamment auprès des anciens militaires de l'armée française et de leurs familles. Nombre de sections départementales maintiennent en outre des liens étroits avec les associations de Vietnamiens, de Cambodgiens et de Laotiens établis en France.

Quelques dates

Septembre 1947 : Fondation de l'"Association Métropolitaine des Anciens Combattants d'Indochine" par Monsieur GACHES, mutilé de guerre 14-18, à son retour d'Indochine.

1960 : Mort de Monsieur GACHES. Monsieur NICOLAS, Administrateur des Colonies, devient Président.

1963 : L'Association prend le nom d'"Association des Anciens d'Indochine" sous la présidence de Maître THOMAS DEGOUY.

1967 : Madame Hélène BASTID est élue Présidente.

1979 : Edition d'un "Annuaire des Anciens d'Indochine" qui regroupe quelques 8.000 noms d'anciens d'Indochine de toutes souches et de toutes professions.

1981 : L'"Association du Souvenir Indochinois" (créée en 1917) fusionne avec l'"A.N.A.I." qui devient l'"Association Nationale des Anciens d'Indochine et du Souvenir Indochinois".

1984 : Création du "Comité d'Entente des Anciens d'Indochine".

1986 : Le Général de Division Guy SIMON succède à Madame H. BASTID à la Présidence de l'"A.N.A.I.".

1990 : Création d'"ANAI-Parrainage".

1993 : L'Association s'appelle désormais "Association Nationale des Anciens et Amis de l'Indochine et du Souvenir Indochinois". Fusion du Comité National d'Entraide avec l'"A.N.A.I.".

1994 : L'"A.N.A.I." compte 8800 adhérents répartis en 45 sections et 3 comités autonomes, couvrant 51 départements.

1995 : L'"A.N.A.I." compte plus de 9000 membres. Une décroissance s'amorce.

2006 : Création du site Internet de l'"A.N.A.I.".

2008 : "ANAI-Parrainage" devient une OMG indépendante de l'"ANAI.".

31-12-2012 : Dissolution de l'"Association Nationale des Anciens et Amis de l'Indochine et du Souvenir Indochinois", qui aura compté au cours de son existence plus de 20.000 membres.

3-5-2013 : Le Général Guy SIMON est élevé à la dignité de Grand Officier de la Légion d'honneur.


> Haut de page :
- Historique

> Pour en savoir plus :
- Les militaires indochinois en Europe (1914-1918)
- Comité national d'entraide franco-vietnamien, franco-cambodgien, franco-laotien (CNE)

> Autre rubrique :
- L'oeuvre de l'A.N.A.I.
- Les bulletins de l'ANAI

> Retour :
- L'A.N.A.I.


Plan du site - Crédits - Contact - Liens - ANAI © 2007
Association Nationale des Anciens et Amis de l'Indochine et du Souvenir Indochinois
ANAI, anciens indochine, vietnam, laos, cambodge, tonkin, annam, cochinchine, chine, asie du sud-est, indochine francaise, guerre indochine, memoire indochine, souvenir indochine, anciens combattants, conquète, colonisation, décolonisation, viet-minh, missions catholiques